Avertir le modérateur

05/05/2017

Quand François HOLLANDE, en fidèle auxiliaire des USA, avec l’aide de médias à son service n’a cessé, depuis le début de son quinquennat, de faire un forcing scandaleux, voire mensonger contre le régime de Bachar AL-ASSAD.

Syrie : Et si ce n’était qu’une funeste mise scène. Mais alors, pourquoi ?

TRUMP et le retour de la méthode BUSH

Depuis plusieurs jours, médias et politiciens en mal de reconnaissance nous ont abreuvé de photos insoutenables qui résulteraient de frappes par arme chimique, imputables au Président Syrien Bachar AL-ASSAD et qui auraient fait une centaine de victimes dans la ville de Khan Cheikhoun, aux mains des rebelles islamistes. Avant que TRUMP ne fasse procéder à des frappes de répression, en violant le droit international, le bon sens aurait été d’attendre le résultat d’une commission d’enquête de l’ONU pour vérifier sur place et prendre des sanctions éventuelles dans le cadre des nations unies, si cela était confirmé. Renouant ainsi avec les pratiques belliqueuse de BUSCH en Irak en 2003 qui avait justifié l’intervention Américaine, au prétexte que Sadam HUSSEIN possédait ‘des armes de destruction massive, alors que la suite démontrera que c’était faux, sans mandat de l’ONU, Donald TRUMP a déclenché jeudi des frappes contre une base militaire la Syrie. Cette action militaire qui viole le droit international a été applaudie par ses fidèles auxiliaires Occidentaux en particulier par le plus servile d’entre eux François HOLLANDE, qui en réclame plus. Le Président Français étant relayé et soutenu de fait par plusieurs candidats à l’élection Présidentielle, dont le socialiste Benoit HAMON, qui avec ses alliés Verts sont les plus virulents à l’égard du Gouvernement Syrien.

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu