Avertir le modérateur

18/07/2015

Vision 2021, Stefan de France, Marcel PERRIER, Feuilles d'Automne, « Communiquer c’est aimer ». L’amour devrait animer tous les moyens de communication.Notre monde est magnifique, par les beautés de la nature et des arts, ..

vision2021,marcel perrier,moutiers,stefan de france,francewebasso,communiquer,maison-terre,humaniser l'economiemarcel perrier,moutiers,stefan de france,francewebasso,communiquer,maison-terre,humaniser l'economie

vision2021,marcel perrier,moutiers,stefan de france,francewebasso,communiquer,maison-terre,humaniser l'economieN'est pas vieux celui qui porte dans son coeur un amour toujours ardent

vision2021,marcel perrier,moutiers,stefan de france,francewebasso,communiquer,maison-terre,humaniser l'economieN'est pas vieux celui qui conserve sa foi en lui-même, celui qui vit sainement, avec la conviction que pour le coeur, il n'y a pas d'âge

Communiquer, c’est aimer.

Les hommes sont des êtres de relations.

Chacun existe avec les autres, par eux et pour eux….

Toutes ces techniques nouvelles nous permettent de communiquer la vie, les événements, les projets et les fêtes. Elles nous permettent de connaître le monde magnifique et dramatique, toujours à secourir, à développer et à construire. Mais les écrits, les sons et les images ne suffisent jamais. La communication n’est pas automatique. Elle a besoin, non seulement de techniques, mais des oreilles qui écoutent, des yeux qui regardent, des cœurs qui s’émeuvent, des volontés qui s’engagent. Les développement de masse-médias exigent aussi la formation des cœurs qui désirent solidarité et communion. C’est bien pour cela que les services nationaux de la communication nous proposent une semaine  de réflexion sur le thème «  Communiquer c’est aimer ».  L’amour devrait animer tous les moyens de communication.

Il faut aussi, en tout et pour tout cela chercher la vérité. Le mensonge divise. La vérité partielle ou partiale trouble les rapports. Seule la vérité permet la vrai rencontre. La vérité cherchée, écrite proposée est une condition de l’harmonie, sociale et internationale. Ici « Amour et Vérité se rencontrent ».

Notre monde est magnifique, par les beautés de la nature et des arts, les fêtes et les exploits scientifiques et sportifs, l’espoir, l’espérance et l’infatigable solidarité…

Notre monde est aussi dramatique : jamais, devant le confort, la santé, l’argent, la culture, les écarts ont été aussi grands entre les personnes et entre les peuples. Luxe, précarité et misère se côtoient partout. Les situations d’injustice finissent toujours par engendrer la révolte.

La colère des pauvres des pays riches, associé à la colère des pauvres des pays pauvres, pourrait donner l’explosion la plus violente de l’histoire.

Sur notre planète, la solidarité est devenue la première des urgences.

Allons-nous attendre que cette solidarité nous soit imposée ? Il est temps d’ouvrir nos yeux et de nous souvenir que seul l’Amour construit. Les exploits de la technique sont immenses, ils n’ont pourtant jamais empêché l’exploitation. Croyons-nous aux exploits de l’Amour , y compris dans l’économie ?

L’économie est l’art de bien gérer la maison. On parle de plus en plus de la « Maison-Europe ». On parlera de plus en plus de la « Maison-Terre ».

L’art de bien gérer la maison ne peut consister à faire marcher les hommes comme de simples producteurs ou comme d'avides consommateurs. Bien gérer la « Maison-Terre », c'est trouver le rapport juste entre la propriété privée et destination universelle des biens du monde pour que tous les hommes soient libres, créateurs et solidaires. Mais nous voilà pris dans le tourbillon mondial de la compétition. La compétition...ce mot est employé surtout dans le sport. Cyclistes et skieurs ont tous réalisé pratiquement le même exploit... Mais ceux qui sont derrière, n'existent presque pas dans l'opinion et dans l'attention publique. On ne s'intéresse qu'aux premiers. Certes la compétition a aussi des aspects positifs. Elle stimule les possibilités, elle exige des exploits. Les concurrents se poussent à bout les uns les autres vers de nouveaux dépassements. Dans les loisirs et dans le sport, cela est normalement un jeu.

Mais ce qui se passe dans le loisirs révèle ce qui se passe aussi dans la vie sociale. Et là, ce n'est plus un jeu mais une drame. La compétition devient concurrence et parfois mise à mort ! Cinq cents concurrents se présentent, cinq sont retenus, et les autres?

Elles vont disparaître avec les travailleurs qui les ont montées et développées. Il n'est pas trop tard. Nous pouvons mettre l'économie à sa place en maîtrisant les flux des capitaux, en diminuant ou en supprimant la dette des pays les plus pauvres, en partageant mieux le travail, les responsabilités et les bénéfices. Humaniser l'économie : un beau chantier pour le XXI siècle.

Les droit au travail, ne sont pas démodés. Ils préservent l'humain. Entrepreneurs, élus, syndicats, partis politiques, ensemble, nous pouvons humaniser l'économie. Dans la mondialisation actuelle des projets et des problèmes, mondialisons aussi la solidarité. Il est toujours temps de nous demander ce que Jésus veut nous faire comprendre aujourd'hui quand il nous dit : " Les derniers seront les premiers".

Marcel PERRIER, Feuilles d'Automne

BP 51 73602 Moûtiers Cedex

Tél. 04 79 00 80 27

Pensées, homélies, editos et méditations, l"edelweis

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu