Avertir le modérateur

24/06/2015

L’économie gabonaise se porte bien même si des défis à court terme liés à la chute des cours du pétrole entraînent une fragilité fiscale et des difficultés pour les entrepreneurs

Le Cabinet d’intelligence économique Oxford Business Group a célébré hier, lundi 22 juin 2015, le cinquième anniversaire de sa présence au Gabon sur le thème « Gabon : sur le chemin de la diversification économique ». Cette célébration a enregistré la présence de Régis Immongault, ministre de l’Economie, de la Promotion des investissements et de la Prospective et de nombreux représentants du secteur privé dont Madeleine Berre, la présidente de la Confédération Patronale Gabonaises (CPG).

Malgré certaines perspectives négatives découlant de la chute des cours du pétrole, l’économie gabonaise à quelques exceptions près, se porte bien. La conférence de célébration des cinq ans de présence au Gabon du Cabinet d’intelligence économique Oxford Business Group axée sur le thème « Gabon : sur le chemin de la diversification économique »  a permis de renforcer cette idée.

 

Les points de force qui justifient ce bien-être économique sont notamment, la mise en place des réformes qui ont permis de diversifier l’économie gabonaise et d’accentuer le développement économique de certains secteurs tels que celui des infrastructures, de l’éducation, des ressources naturelles, des services, etc…

 

« L’économie gabonaise se porte bien même si des défis à court terme liés à la chute des cours du pétrole entraînent une fragilité fiscale et des difficultés pour les entrepreneurs d’accéder à la finance. Si l’on regarde de près, le contexte de ces problèmes, ils sont pour la plupart à court terme. Le potentiel économique à long terme du Gabon est clair : il jouit d’une stabilité politique et des ressources naturelles et macroéconomiques louables. Si vous regardez la carte d’Afrique, il n’y a pas de pays émergent qui offre la même chose»,  a rassure Robert Tashima, le directeur éditorial Afrique du groupe.

 

Point de vue partagé par Madeleine Berre, la présidente de la Confédération Patronale du Gabon CPG) qui considère que ces avancées doivent être impulsées par une amélioration du climat des affaires, une adaptation de la formation au contexte d’évolution des besoins d’emplois dans les entreprises, l’assainissement du cadre fiscal, entre autres.

 

« Nous avons indiqué notre volonté de pouvoir effectivement mettre en place des mécanismes qui seraient de portée  immédiate pour permettre à l’opérateur économique gabonais dans la diversification de l’économie, d’être peut-être encouragé, d’avoir  un moment où il ne paie d’impôts et que cet argent qu’il économise en ne payant pas d’impôts puisse être réinvesti dans la productivité de son entreprise », a ajouté la présidente de la CPG.

 

‘’La patronne des patrons’’ plaide également pour une certaine « confiance » entre les opérateurs économiques et les autorités budgétaires dans la perspective « de trouver des solutions dans l’intérêt de tout le monde ».

Oxford Business Group, est un cabinet d’éditeur et conseil présent dans 30 pays à travers le monde et qui fournit des analyses économiques sur ces pays. C’est en 2010 que le cabinet s’est installé au Gabon. The Report Gabon a pour ambition d’accompagner les autorités du pays dans la prise de décisions liées au cadre micro et macroéconomique

13:51 Publié dans 21CenturyWebArchive, Dipl.Ing.Stefan V.Raducanu, Gallery, IE | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | |

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu