Avertir le modérateur

24/05/2014

FranceWebSharing>GlobalPartnersNetWork>Networking the World>Connecter, Trouver, Lir>LE MAITRE DU JARDIN>StefanRaducanu> La jeunesse éternelle est à celui qui veille, et j’ai veillé, et je veille toujours, de l’aube au crépuscule, et du crépuscule au jour.

Le veilleur du Web StefanV.Raducanu, Je veille toujours, de l’aube au crépuscule, et du crépuscule au jour.
Connecter, Trouver, Lire..avec Stefan Raducanu et MyNewsCenterNavigator

Ne cherchez plus, je trouve pour vous…
favoriser une abondance de choix...

   3ARWD1.GIFFranceWeb,e-GlobalNetWork®, & StefanV.Raducanu, sur Facebook
  La marque  FranceWeb,e-GlobalNetWork® & StefanV.Raducanu  confirment leur position de leader de l'information généraliste. 

    STEFAN RADUCANU.JPGStefan Raducanu >>

Ma sélection avec FranceWeb,

Le n°1 de la collaboration en ligne

10 Sites FranceWeb, Portails et outils de collaboration

Plates-formes collaboratives pour nourrir la connaissance, la productivité et l'innovation au service des métiers, du business, de l'innovation, de l'efficacité collective et de la transformation des entreprises;

FranceWeb,e-GlobalNetWork®

 Les pépites françaises de l'Internet

Poissy

Yvelines

Ile-de-France

France

Entreprises

Business

Bonheur

World

Web

Web Gallery

 Gratuitement FRANCE WEB fournit une base d’information partagée et propose un socle commun de connaissances pour tous les internautes...

 Famille d'Entreprises, RESEAU, GlobalPlayer

 Je veille toujours, de l’aube au crépuscule, et du crépuscule au jour.

francewebeglobal.jpg

Le saviez-vous ?

Dipl.Ing.Stefan V.Raducanu a révolutionné l'industrie du mobile avec le premier ODP, libre, open-source et basé sur le Web pour aider à mettre en ligne un milliard de personnes de plus.

 "Une véritable fenêtre sur le savoir permettant d'enrichir nos connaissances"

Sans principes communs, ce n’est pas la peine de discuter.  Confusius

 

REMERCIEMENTS
 
Famille d'Entreprises par essence pluridisciplinaire, est le fruit d’une longue maturation et de multiples échanges avec des spécialistes de nombreux domaines.
Bien qu’il ne soit pas possible de tous les nommer ici, je tiens à leur exprimer mes remerciements pour leurs conseils et leur patience qui m’ont permis de progressivement arriver à cette synthèse.

Le monde est-il prévisible ou imprévisible ?
Notre civilisation est peu habituée à prendre en compte l’imprévisible. Elle considère qu’une étude scientifique appropriée permet de prévoir le déroulement futur en fonction de ce que l’on connaît du passé et du présent. Au cours du xx e siècle pourtant, la science elle-même a subi par trois fois un véritable séisme en découvrant des phénomènes imprévisibles en mécanique quantique, dans les théorèmes de Goëdel et dans la théorie du chaos.
Aujourd’hui c’est au reste de la société de découvrir que le monde n’est pas toujours prévisible.
Deux grands domaines doivent prendre en compte ce facteur nouveau :
 
L’innovation

Le monde évolue de plus en plus vite, donnant une part plus grande à l’imprévisibilité. C’est le cas en particulier dans le domaine des nouvelles technologies de l’information et de la communication . Ce domaine suit deux des trois lois
de Kurzweil : la loi de croissance exponentielle (la fameuse loi de Moore) et la loi des retours accélérés qui montre que plus les sciences et technologies avancent et plus elles construisent les outils pour se développer rapidement ;
 
L’homme

L’évolution des moyens de production a permis des économies d’échelle et a conduit à une saturation des marchés. Le consommateur prend une importance nouvelle ce qui rend les réactions du marché plus imprévisibles.

Le monde est-il abondant ou rare ?
 
Nous sommes habitués à vivre dans un monde où il nous faut gérer des biens rares. Pourtant, si les biens matériels ont tendance à devenir rares (nous parlerons plus précisément de « biens rivaux » dans le chapitre sur l’économie), il en va différemment des biens immatériels. La connaissance, par exemple, est conservée par celui qui la transmet. Elle s’enrichit même des multiples échanges. Les biens immatériels se transfèrent rarement, bien plus souvent ils se multiplient.
Les nouvelles technologies poussent vers la numérisation qui favorise à son tour une plus grande abondance. L’information peut même devenir sur  abondante ! Les avantages et les inconvénients de chacune des situations sont différents sinon contraires. Les méthodes pour les aborder également. De nouveau, l’abondance n’est pas une idée neuve. Les histoires que l’on se racontait aux veillées depuis des temps reculés se propageaient par recopies toujours plus nombreuses, comme nos fichiers numériques actuels (même si les copies étaient rarement l’exacte photographie de l’original).
Mais l’équilibre entre la rareté et l’abondance évolue. Aujourd’hui les deux
notions antagonistes cohabitent et il devient fondamental de prendre en compte en plus des concepts de rareté, ceux d’abondance.

Quelques approches pour gérer cette diversité
 
Nous avons donc à vivre dans un monde où la diversité est de plus en plus apparente. Le prévisible cohabite avec l’imprévisible et la rareté avec l’abondance. Ces deux couples sont apparemment distincts mais sont liés par une relation subtile.
Souvent, la rareté et l’imprévisibilité sont vues comme des contraintes qui limitent les possibilités des hommes. Pour mieux gérer ces contraintes, ceux-ci ont imaginé plusieurs approches qui consistent à associer un des éléments de chacun de ces couples : prévoir pour gérer de façon efficace la rareté, utiliser l’abondance pour s’adapter à l’imprévisible ou encore prendre en compte à la fois la rareté et l’imprévisibilité à l’aide d’une régulation par la valeur.
Comprendre ces différentes approches, leurs domaines d’application et leurs limites nous fournira des clés pour mieux interpréter les aspects économiques et juridiques de la société de l’information.

Scénario: le maître du jardin

Sylvie Roussel-Gaucherand nous présente un conte d’Arménie qui montre combien il est difficile de créer de l’abondance (le nombre d’années à vivre) à partir de la rareté (la rose) sans être prévoyant.

Il était un roi d’Arménie. Dans son jardin de fleurs et d’arbres rares poussaient un rosier chétif et pourtant précieux entre tous.

Le nom de ce rosier était Anahakan. Jamais, de mémoire de roi, il n’avait pu fleurir. Mais s’il était choyé plus qu’une femme aimée, c’était qu’on espérait une rose de lui, l’Unique dont parlaient les vieux livres.

Il était dit ceci : « Sur le rosier Anahakan, un jour viendra la rose généreuse, celle qui donnera au maître du jardin l’éternelle jeunesse. »

Tous les matins, le roi venait donc se courber dévotement devant lui. Il chaussait ses lorgnons, examinait ses branches, cherchait un espoir de bourgeon parmi ses feuilles, n’en trouvait pas le moindre, se redressait enfin, la mine terrible, prenait au col son jardinier et lui disait :

« Sais-tu ce qui t’attend, mauvais bougre, si ce rosier s’obstine à demeurer stérile ? La prison ! L’oubliette profonde ! »

C’est ainsi que le roi, tous les printemps, changeait de jardinier. On menait au cachot celui qui n’avait pas pu faire fleurir la rose. Un autre venait, qui ne savait mieux faire, et finissait sa vie comme son malheureux confrère, entre quatre murs noirs.

Douze printemps passèrent et douze jardiniers... Le treizième était un fier jeune homme. Son nom était Samuel, et il affirmait vouloir tenter sa chance.

Le roi le toisa de sa superbe et lui dit :

« Ceux qui t’ont précédé étaient de grands experts, des savants d’âge mûr. Ils ont tous échoué. Et toi, blanc-bec, tu oses !

– Je sens que quelque chose, en moi, me fera réussir, dit Samuel.

– Quoi donc, jeune fou ?

– Je ne sais pas, exactement, je ne sais pas... C’est rare d’éprouver ce sentiment, et c’est passionnant de vouloir maîtriser l’imprévisible...

J’ai peut-être peur, seigneur, de mourir en prison ! »

Samuel par les allées du jardin magnifique s’en fut à son rosier. Il lui parla lentement à voix basse. Puis il bêcha la terre autour de son pied maigre, l’arrosa, demeura près de lui nuit et jour, à le garder du vent, à caresser ses feuilles. Il enfouit ses racines dans du terreau moelleux. Aux premières gelées, il l’habilla de paille. Il se mit à l’aimer. Sous la neige, il resta comme au chevet d’un enfant, à chanter des berceuses.

Le printemps vint. Samuel ne quitta plus des yeux son rosier droit et frêle, guettant ses moindres pousses, priant et respirant pour lui. Dans le jardin, partout les fleurs étaient en abondance, mais il ne les regardaient pas. Il ne voyait que la branche sans rose.

Au premier jour de mai, comme l’aube naissait : « Rosier, mon fils, où as-tu mal ? »

À peine avait-il prononcé ces mots qu’il vit sortir de ses racines, un ver noir, long et terreux. Il voulut le saisir. Un oiseau se posa sur sa main et, les ailes battantes, lui vola sa capture. À l’instant, un serpent surgit d’un buisson proche. Il avala le ver, avala l’oiseau. Puis, soudain, un aigle descendit du ciel, tua le serpent et s’envola. Et là, pour la première fois, un bourgeon apparut sur le rosier. Samuel

le contempla, il se pencha sur lui, il l’effleura d’un souffle et lentement la rose généreuse s’ouvrit.

« Merci, dit-il, merci. »

Il s’en fut au palais, en criant la nouvelle...

« Seigneur, dit Samuel au roi, la rose Anahakan s’est ouverte. Vous voilà immortel, ô maître du jardin. »

Le roi qui s’éveillait en grognant, bondit hors de ces couvertures, ouvrit les bras et rugit :

«Merveille! »

En chemise pieds nus, il sortit en courant pour contempler, admirer l’Unique rose, qui lui accorderait la jeunesse éternelle, fait rare pour un tout puissant. Puis, il ordonna :

« Qu’on poste cent gardes armées de pied en cap autour de ce rosier !

Je ne veux voir personne à dix lieues à la ronde. Samuel, jusqu’à ta mort, tu veilleras sur lui !

– Oui, jusqu’à ma mort, Seigneur », répondit Samuel.

Le roi dans son palais régna dix ans encore puis un soir il quitta ce monde.

« Le maître du jardin meurt comme tout le monde. Tout n’était donc que mensonge, soupira le roi...

– Non, dit le jardinier, à genoux près de lui. Le maître du jardin, ce ne fut jamais vous. La jeunesse éternelle est à celui qui veille, et j’ai veillé, Seigneur, et je veille toujours, de l’aube au crépuscule, et du crépuscule au jour.

Il lui ferma les yeux, baisa son front pâle, puis sortit voir les étoiles. Il salua chacune d’entre elles. Il s’amusa à dire bonsoir à chacune d’entre elles... Elles étaient très nombreuses à illuminer le ciel de la terre...

Mais Samuel avait le temps, désormais. Tout le temps !

 e-globalnetwork,famille d'entreprises,reseau,globalplayer

FranceWeb,e-GlobalNetWork, propose votre visibilité sur tous les sites du RESEAU, à partir du local,régional,national et international.

« FranceWeb est idéal pour construire son réseau et offre une formidable opportunité de rencontrer de nombreux partenaires et prospects potentiels dans le but de développer son business. »

Un membre du RESEAU est une organisation autonome ayant la capacité de créer un produit ou service permettant à chacun de s'enrichir, en augmentant son pouvoir sur le plan financier, humain et matériel, tout en poursuivant l'objectif commun d'un mieux-être collectif.

La finalité du RESEAU est d’être au service du marché et au service de ses adhérents.

La Famille d'Entreprises, e-GlobalNetWork, ayant pour vocation de favoriser un regroupement  d'organisations, brise l'isolement par une fusion des différentes expertises, permettant  ainsi à ses membres de résoudre  les problèmes de l'heure et donc d'être plus performants dans leur champ d'activité principal. En somme, le concept de e-GlobalNetWork, confère le pouvoir d'une multinationale à une petite ou moyenne entreprise.

Offrez Le Monde À Votre Entreprise, Gain de temps, simplicité et fiabilité.

Venez nous rejoindre.

« L’information est permanente ; elle ne s’arrête jamais, et nous la surveillons 7 jours sur 7 et 24h sur 24. Cela exige une organisation et une coordination parfaites. Le rôle des managers et des formateurs est donc essentiel. »

La veille web et presse est effectuée du lundi au dimanche selon différentes méthodes. La veille audiovisuelle est quant à elle assurée 24/24h, en partie grâce aux 10 personnes travaillant à leur domicile.

Cordialement


Madeleine Housset, R1D

33( 0) 1 39 65 50 34

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu