Avertir le modérateur

27/10/2013

France> La notion de peuple souverain est apparue avec la Révolution Française>Tous les Français en ont marre de ces taxes et impôts en tout genre...

France> Un peuple souverain>L'histoire de France est émaillée d'épisodes sanglants qui démontrent l'iniquité d'un système fiscal peu efficace et injuste.

Le peuple français se révoltera> Ça commence sérieusement>Bravo la Bretagne> Ils ont raison, la révolte contre le trop d'impôts commence>Ce n'est qu'un début !

Un peuple souverain...
Quelle sont les origines des impôts tels que nous les connaissons aujourd'hui ? D'où vient ce système qui semble avoir toujours existé ? Dès le V° siècle, les francs imposent aux populations conquises un versement d'une part de leurs richesses. Au début du X° siècle, les capétiens organisent la gestion financière royale. L'ancien régime, la Révolution, le Directoire, le Consulat s'attacheront à formaliser un système d'imposition souvent injuste. Sous l'Empire et la Restauration Napoléon achèvera ce qu'il avait commencé comme Premier Consul : stabiliser des structures pour une bonne part encore vivantes aujourd'hui. Durant la Monarchie de juillet, la 2ème république, le second Empire comme sous la 3ème, la 4ème puis la  cinquième République les représentants nationaux tenteront de faire de l'impôt un instrument d'équité et de gestion au sein de l'Etat. La notion de peuple souverain est apparue avec la Révolution Française. Jusque là, le peuple était soumis aux prélèvements arbitraires des seigneurs et des gouvernants. Le peuple français se révoltera régulièrement contre ce système. L'histoire de France est émaillée d'épisodes sanglants qui démontrent l'iniquité d'un système fiscal peu efficace et injuste.

Ça commence sérieusement>Bravo la Bretagne> Ils ont raison, la révolte contre le trop d'impôts commence>Ce n'est qu'un début ! La révolution...va venir de chez vous, peut être, la possibilité d'abréger un quinquennat catastrophique pour le Peuple Français

Alors que le gouvernement envisage d'augmenter à 15,5% la taxation de certains produits d'épargne, d'autres placements restent encore préservés. Tour d'horizon.Ce gouvernement mobilise des effectifs importants de forces de l'ordre contre les bretons,....

La contestation contre l'Ecotaxe>> Bravo la Bretagne ! >>La révolution...va venir de chez vous, peut être, la possibilité d'abréger un "quinquennat catastrophique" pour le Peuple Français !

Ali Baba (Franciscuslataxe) et les 40 Voleurs (sonGouvernement)>La contestation contre l'Ecotaxe>>Réactions....en espérant que cette révolte ne soit qu'un début et qu'elle se termine par la démission de ce gouvernement> Bravo la Bretagne ! La révolution..

 fleshverslebasdroit.GIF

 

La contestation contre l'Ecotaxe

Une mobilisation contre le projet de taxer les poids lourds à compter du 1er janvier a opposé samedi manifestants et forces de l'ordre. Un manifestant a eu la main arrachée et d'autres ont été blessés dont un grave, selon Ouest France. Les manifestants semblent vouloir passer la nuit sur place.

Le ton monte en Bretagne pour protester contre la mise en application de l'écotaxe poids lourds qui devrait entrer en vigueur au 1er janvier. En dépit des aménagements obtenus par la région, les détracteurs de la mesure ne désarment pas. Après le coup de force des agriculteurs mardi, près d'un millier de manifestants se sont opposés aux forces de l'ordre ce samedi dans le Finistère. Samedi soir vers 21 heures, les manifestants étaient encore sur place et n'avaient pas l'air de vouloir quitter les lieux, mais un calme relatif était revenu.

 Les manifestants portent un bonnet rouge en mémoire de la révolte des bonnets rouges bretons contre la fisclaité au XVIIème siècle.

La mobilisation a rapidement pris un tour violent. Un manifestant a eu la main arrachée, a constaté l'AFP. Un autre manifestant aurait été gravement blessé au cou par un tir de flashball. Il serait sorti de l'hôpital en fin de journée, selon la préfecture du Finistère. Un gendarme mobile a également été légèrement blessé par un projectile.

Un caméraman de France 3 aurait également été blessé.

Un correspondant de RMC en Bretagne évoque les heurts.

Les portiques écotaxes ciblés

Force de l'ordre et détracteurs de l'écotaxe se livrent à des scènes qui s'apparentent à de la guérilla autour du portique toujours protégé par les gendarmes mobiles, affirme l'AFP, avec des jets de projectiles d'un côté et des répliques à la bombe lacrymogène de l'autre.

Les manifestants ont répondu à l'appel du «collectif pour l'emploi en Bretagne». Au volant d'une centaine de camions, tracteurs et autres engins agricoles, ils se sont rendus à Pont-de-Buis, lieu d'implantation du dernier portique écotaxe du département - les autres portiques ayant tous été détruits. Ces appareils sont en effet devenus le symbole à abattre pour les opposants à l'écotaxe. De fait, lorsque la «taxe écologique» sera en vigueur, ces dispositifs s'assureront que tous les poids lourds de plus de 3,5 tonnes redevables de la taxe sont équipés des boitiers, type GPS, qui factureront les poids lourds.

Une autre action est également menée dans le Morbihan, à l'appel des transporteurs de la FDSEA (fédérations départementales des syndicats d'exploitants agricoles). Une route a été bloquée sur plusieurs kilomètres, constate France 3 Bretagne.

Une large majorité de Bretons contre l'écotaxe

Les opposants à l'écotaxe fustige ce nouvel impôt hérité du Grenelle de l'environnement et mis en place sous Nicolas Sarkozy. Les agriculteurs affirment que cette taxe va les contraindre à accroître significativement le prix de leur bien, pénalisant ainsi leur secteur qui fait déjà face à de graves difficultés économiques. Des agriculteurs affirment notamment que le prix de leurs salades va augmenter de 5 centimes pièce».

Face à la fronde des Bretons, le gouvernement a décidé de diminuer de 50% le montant de cette taxe dans la région. Il a en outre affirmé que certaines routes pourraient même en être exemptées. Des promesses jugées insuffisantes.

Les agriculteurs du Finistère et du Morbihan ne sont pas seuls à rejeter l'écotaxe. Selon un sondage Ifop ce dimanche dans Ouest-France , les Bretons sont 74% à se dire «vent debout contre l'écotaxe». Le sondage porte plus globalement sur le moral des Bretons: 67% des personnes interrogées se disent pessimistes sur leur région.

Réactions (456)
Et oui nous en sommes la;Il parait que la droite c est les iches encore plus riches Le socialisme sauce hollandaise nous montre que lui c est la révolte et le depot de bilan pour le pays en entier entre les deux ya pas photo; vive les bretons qui montrent le chemin.......pour vivre
Ce n'est qu'un début ! Cela fait des mois que je pronostique que les incapables sectaires qui sont au pouvoir vont être chassés à coup de fourches par le peuple en colère, avant la fin du quinquennat !
tous les gouvernements ont abordes l'ecologie par des taxes
a chaque fois cela a ete un echec
continuons
L'écotaxe n'est qu'un prétexte...Maintenant il faut s"attendre au pire,pour la "majorité"
Il est politiquement plus habile de taxer les retraites car les retraités descendent rarement dans la rue. Au pire ils voteront FN, et encore! Et dans ce cas on ressortira le Front Républicain, et hop la classe politique aura gagné un peu de répis!
allez les cultivateurs nous avons besoins de vous pas des socialistes et surtout pas des Verts
Tiens pour une fois HOLLANDE n'a pas supprimé une mesure " Nicolas SARKOZY".
Il aurait dû pourtant.
Souvenez vous de Mitterand avec PLOGOFF.
en achetant mon journal hier
j ai failli créer une émeute en parlant de notre gouvernement !!!!!!!!

les socialos n ont rien compris!!!!

ils vont prendre une raclée dont ils se souviendront longtemps

Des portiques coûteux et payés par l'argent public, ils auraient pu les enlever au lieu de les détruire, mais la France est si riche, les Français se feront une joie de payer de nouveaux portiques à l'aide de nouveaux impôts. Toutes ces destructions seront payées avec de l'argent public, que l'Etat n'a plus dans ses caisses.
Ah ça ira ça ira ! Ils n'ont pas toujours des chapeaux ronds, les Bretons. Ils peuvent aussi porter des bonnets rouges. Bravo les Bretons !
il faut s'en prendre a nicolas SARKOZY et a son grenelles de l'environnement
Ça commence sérieusement à bouger en France et c'est tant mieux !
Ils ont raison, la révolte contre le trop d'impôts commence.
Hollande va ce soir à la télé intervenir et proposer une motion de synthèse : on coupe le portique en deux et on en retire la moitié et les agriculteurs pourront rouler sur la moitié de la route sans portique en circulation alternée... Pour les autres on créera un crédit d'impôt route pour compenser.
je crois que cette manif va donner des idees a beaucoup de gens...
Gouvernement gare a vos fesses la France va descendre dans la rue et une revolution va venir...souvent c est l effet domino
Le positionnement de la France dans de l'agriculture productiviste bas de gamme doit être abandonné.
Nous ne gagnerons jamais contre l’Europe de l'est sur ce terrain.
Il faut au contraire s'orienter sur le haut de gamme ou bio, plus en rapport avec notre image de pays de la bonne chère.
tenes bon cet gouvernement est pire que q/avant meme pire que extreme gauche honlade a bien dit depuis longtemps que il aime pas les riches et meme pas les gens que gagnant de l:argent sa doit etre le pire gouvernement depuis la troisieme republique
A Morpheus - Cette taxe décidée lors du grenelle de l’environnement a très rapidement été rangée au magasin des accessoires inutiles pendant la crise par l'ancien gouvernement au grand dm des écolos marxistes de EELV. Mais ce gouvernement d'ignorants, d'incompétents, de nullards , d'incapables, de bras cassés et de brasseurs de vent et d'impôts en rafale, lui n'a rien trouvé de mieux que de la ressortir de la naphtline pour l'imposer aux français qui n'en veule pas !!!!
Cette taxe qui ne sert à rien a été mise en place uniquement pour faire plaisir à EELV. Quand Hollande va t il virer Duflot du gouvernement ?
Etonnant et réconfortant de voir les Bretons se soulever contre ce gouvernement...!.
Mais dites moi, la Bretagne n'était elle pas une terre traditionnellement socialistes ?!.
Ah...si on ne peut même plus compter sur ses amis...!
« Moi, président [...], j’essaierai d’avoir de la hauteur de vue pour fixer les grandes orientations, les grandes impulsions [...], et j’aurai toujours le souci de la proximité... »
Il est tant de rejoindre Gustave Eiffel au 3ème étage !

Voisins français, puissiez vous comprendre le message....

85 % des Bretons n’ont plus confiance dans le gouvernement, et ils sont 65 % à ne pas avoir confiance dans les syndicats.

ils ont plus confiance en leurs propres forces, ils sont 90 % à avoir confiance en eux mes, 80 % à croire dans les chefs d’entreprise bretons ou encore 63 % dans les collectivités locales.

Il serait temps que nos politiciens se rappellent qu´ils sont élus par et pour nous, pas contre nous. Quand vont-ils prendre l´habitude de ne pas agir seuls mais au contraire avec l´accord des populations. C´est fort possible au travers de référendums régionaux et nationaux comme en Suisse ou aux USA, il y aurait moins de contestations.
Par contre il est inutile en Bretagne de lancer des pierres sur les CRS qui ne font que leur travail, il serait plus judicieux de voter autrement aux prochaine élections.
Ca continue..."21 h 00. Thierry Merret, président de la FDSEA du Finistère : « Nous restons sur place »« Nous avons déchargé les quatre dernières remorques de choux-fleurs, mais nous restons sur place. Nous sommes toujours là car nous sommes attachés à notre territoire. La réponse de l’Etat est disproportionnée. Nous avons essuyé des tirs tendus de grenades. Le vrai sujet de cette manifestation, c’est l’avenir de l’économie bretonne. C’est pour cela que les manifestants ne veulent pas partir. Je crains, à cause de l’attitude autiste de Paris, que la manifestation prévue samedi prochain 2 novembre à Quimper ne se passe mal. »
(Source Ouest France)
Et ça va continuer.
Il ne reste plus à tous ceux qui s'opposent à Hollande qu'à s'acheter un bonnet rouge. Ca ferait du monde !
à tous ceux qui nous bassinent avec ( c'est sarko qui l'a mise en place !)
celle qui est sortie hier concernant les PEL / les assurances vies / les PEA et tout le tremblement ! c'est encore aussi sarko peut-être ?
Bravo la Bretagne ! La révolution...va venir de chez vous, peut être, la possibilité d'abréger un "quinquennat catastrophique" pour le Peuple Français !
et si les ( déménageurs bretons ) acceptaient de payer rien qu'une seule fois l'écotaxe, pour aller déménager du château notre bon françois la taxe?
Aux dernières élections, les Bretons ont très largement voté en faveur du régime en place, celui-là même qui a le mauvais goût de les presser aujourd'hui comme des citrons. Certains semblent imaginer que dans un sursaut de fierté, ces mêmes Bretons souhaitent se laver de cette honte en promenant Tête-à-Claque au bout d'une pique. Plus prosaïquement, je crois qu'ils souhaitent simplement - à titre de retour d'ascenseur pour leur fidélité au régime - que leur bon monarque comprenne que la Bretagne socialiste doit être la seule région exemptée de cette taxe.Il faut se rappeler combien les Bretons avaient applaudi à la promesse du Monarque qu'il allait taxer les Infidèles au Parti à 75% : les taxes, les Bretons adorent, pour autant que ce soient d'autres qui les paient.
Allez les Bretons montrez l'exemple au reste des Français
Ralebol de ce gouvernement et de ces politiques qui ne font que taxer Français
Les agriculteurs,les routiers, les cheminots,les étudiants, et d'autres, ont été habitués par une succession de gouvernements durs avec les mous et mous avec les durs, à voir leurs revendications exaucées après une épreuve de force souvent au mépris de la loi et pire, de l'intérêt généraL
Les routiers en particulier, par suite d'une politique du "tout routier" n'ont jamais payé le coût de leurs nuisances depuis le défonçage des routes jusqu'à la pollution en passant par les victimes de leur manière souvent criminelle de conduire.
Le malheur est que pour développer le transport fluvial ou le ferro -routage il faut de l'argent et la France, toujours grâce à ces mêmes gouvernements mais surtout grâce à ceux qui les élisent et qui viennent maintenant pleurnicher, n'en a plus.
Mais arrêtez de voir des agriculteurs partout !
C'est "Le collectif pour l’emploi en Bretagne" qui a organisé la manifestation. Il y avait des ouvriers, des patrons, des entrepreneurs, des salariés, des commerçants, des artisans, des transporteurs... et des agriculteurs.
Certes, certains ont de plus gros bras que d'autres, mais ils n'étaient pas seuls.
C'est tout le tissu économique du Finistère (les autres sont plus calmes parce que moins excentrés et moins touchés par les fermetures en rafale) qui s'est rebellé aujourd'hui, pas une catégorie spécifique.
Samedi prochain ils remettront ça avec leurs bonnets rouges sur la tête. Ils ont fait tourner Louis XIV en bourrique, alors Hollande.... Il va faire quoi ?
Beaucoup n'ont déjà plus de boulot, ils n'ont plus rien à perdre.
Ainsi donc ceux là même qui ont voté massivement pour l'Europe lorsqu'il s'agissait de récupérer des primes sont les premiers à se révolter contre le système maintenant qu'il faut résorber la dette .
Décidément les gens ne me surprennent pas . Ils sont grégaires .
Ce gouvernement mobilise des effectifs importants de forces de l'ordre contre les bretons, mais pour rétablir la loi dans les zones où c'est indispensable au quotidien, il n'a pas de courage. De toute façon, il va falloir les virer dès que possible, et pourquoi pas avant 2014 et 2017 ?
Tous les Français en ont marre de ces taxes et impôts en tout genre... quand en plus on les rackette sur leurs économies difficilement mises de côté et par ce procédé rétroactif qui laisse pantois !
Vivement mars 2014 !
en espérant que cette révolte ne soit qu'un début et qu'elle se termine par la démission de ce gouvernement
Ce gouvernement est une honte !

 VIDÉO - Une mobilisation contre le projet de taxer les poids lourds à compter du 1er janvier a opposé samedi manifestants et forces de l'ordre. Un manifestant a eu la main arrachée et d'autres ont été blessés dont un grave. Les manifestants semblent vouloir passer la nuit sur place.

» L'écotaxe pour les nuls

L'écotaxe pour les nuls

FOCUS - À partir du 1er janvier, la taxe sera appliquée à tous les poids lourds qui circulent sur le sol français. Un nouvel impôt qui va engendrer une hausse des prix des biens, selon les agriculteurs. Explications.

«Avec l'écotaxe, la ménagère payera 50 centimes de plus son kilo de tomates françaises», tempêtent ce mardi des agriculteurs mobilisés contre ce nouvel impôt. À l'appel du principal syndicat agricole (FNSEA), quelques dizaines de personnes circulent en tracteurs et véhicules particuliers sur les routes de France pour faire entendre leurs voix. Cette taxe ne vise pas seulement les agriculteurs mais va s'appliquer également aux 800.000 camions français et étrangers de plus de 3,5 tonnes transportant des marchandises et qui circulent sur le réseau national non payant.

• Pourquoi cette taxe?

L'écotaxe ou «taxe écologique» est issue du Grenelle de l'environnement mis en place en 2009 sous la présidence de Nicolas Sarkozy. Outre la France, «plus de 10 pays européens ont déjà mis ce type de dispositif en place, à commencer par la Suisse, l'Autriche ou l'Allemagne», selon Arnaud Montebourg.

Le dispositif vise à réduire la pollution générée par le transport routier. «L'un des objectifs de cette taxe est d'inciter les sociétés de transport à se doter de camions plus écologiques, les taxes sont donc calculées aussi en fonction de la catégorie de véhicules utilisés. La taxe est majorée entre 10% et 20% pour les véhicules les plus polluants et minorées de 15% pour les moins polluants», souligne une porte-parole de la société Ecomouv, désignée par l'État pour installer le dispositif.

Par ailleurs, la taxe poids lourds «vise à favoriser les transports de marchandises par voie multimodale». Ainsi, les sommes récoltées par cette taxe seront dédiées au développement des infrastructures de transports, souligne Ecomouv, qui estime les recettes à près de 2,8 milliards d'euros sur les onze années et demie de la durée d'exploitation et de maintenance du dispositif, et les investissements à 650 millions d'euros.

• Qui va payer?

La taxe devra «être acquittée par tous les véhicules de marchandises dont le poids est supérieur à 3,5 tonnes - immatriculés en France ou à l'étranger - circulant sur les 15.000 km de réseau routier en France, tel que défini par le ministère de l'Écologie, du Développement Durable et de l'Énergie (MEDDE)», souligne une porte-parole d'Ecomouv. Le montant de cette taxe s'élèvera, pour les poids lourds, entre 8 et 14 centimes d'euros par kilomètre. Le tarif varie en fonction des routes empruntées et du type de camion utilisé. Seule région à connaître un aménagement, la Bretagne dispose d'un taux de réduction de 50%. Un coup de pouce qui permettra d'alléger la facture bretonne de plus de 40 millions d'euros.

L'écotaxe est payée par les transporteurs routiers, mais elle sera répercutée sur ceux qui commandent la prestation. Les agriculteurs préviennent ainsi qu'ils répercuteront cet impôt sur les consommateurs. «Nous sommes les maraîchers les plus proches de Rungis, à seulement 40 kilomètres, l'application de l'écotaxe entraînera pour mon exploitation de tomates un surcoût de 3000 euros, soit 6 centimes de plus au kilo de tomates», indique Bastian Devos producteur à Chailly-en-Bière. «Pour les salades un produit volumineux qui demande plus de passages cela représente un surcoût de 5 centimes pièce», ajoute Bastien Devos. Ce dernier précise en effet que pour parcourir les 40 kilomètres qui le séparent de Rungis, il devra payer pour l'aller et le retour pour près de 15 euros de taxe. «Ce chiffre est élevé, reconnaît Ecomouv, mais il correspond à la somme maximale qui pourrait être acquittée pour un tel trajet».

«Une salade produite en France sera davantage taxée qu'une salade en provenance du Kenya», fustige encore la FNSEA. Les produits importés par avion et qui ne circulent pas sur le territoire français ne seront en effet pas concernés par l'écotaxe. Mais si ces produits sont ensuite transportés sur le sol français, ils seront taxés au même titre que les autres biens, modère Ecomouv.

• Comment l'ecotaxe sera prélevée?

Concrètement, des poids lourds devront se doter d'un boîtier, type GPS qui permettra de retracer les routes utilisées par les camions afin d'établir les montants de leurs taxes. Les portiques serviront, eux, uniquement à s'assurer que les camions sont bien dotés des boîtiers. Ces concentrés de technologies visent à repérer les poids lourds de plus de 3,5 tonnes qui circulent sur les 15.000 kilomètres de routes communales, nationales et départementales bientôt taxées. Ainsi, dans le cas où un camion circulerait sans être équipé d'un boîtier, des photos de l'immatriculation du véhicule permettront de l'identifier.

Initialement prévue le 1er octobre, la taxe poids lourds ou écotaxe devrait être appliquée au 1er janvier 2014. «Le nouveau calendrier est, pour l'instant, maintenu», avance Ecomouv. «On me dit que ce serait encore peut-être repoussé. Ça suffit, il faut assumer», tonne de son côté Jean-Vincent Placé, président du groupe parlementaire écologiste au Sénat et sénateur de l'Essonne. La mobilisation des agriculteurs vise toutefois à demander un «ajournement» de cet impôt. Des agriculteurs bretons, qui disposent déjà de certains aménagements, demandent même la suppression de l'écotaxe. Arnaud Montebourg répond «qu'un certain nombre de parcours sont à l'étude».

Le projet de fiscalité de produits d'épargne pourrait être «amélioré»

Le projet de fiscalité de produits d'épargne pourrait être «amélioré»
 

VIDÉO - Matignon assure que des «améliorations peuvent être apportées» pour le Plan d'Epargne Logement et le Compte d'Epargne Logement dans le dossier désormais sensible des règles en matière de fiscalité de l'épargne.

Il existe encore des produits d'épargne exonérés de taxes

Alors que le gouvernement envisage d'augmenter à 15,5% la taxation de certains produits d'épargne, d'autres placements restent encore préservés. Tour d'horizon.

L’imposition en France regroupe l'ensemble des impôts, taxes, redevances, contributions et cotisations sociales auxquels les administrations publiques françaises soumettent les personnes physiques et morales françaises ou vivant en France. Le total des impositions de toutes natures et des cotisations sociales représente 45,8 % du produit intérieur brut (PIB) en 20062. Pour une économie de marché, ce niveau est élevé par rapport aux niveaux des pays développés comparables : l'imposition moyenne des trente pays membres de l'OCDE représente 35,9 % du PIB en 2005 (inférieure en moyenne de 10 points de PIB)3.

L'administration française utilise la notion de prélèvements obligatoires, définie par l'OCDE, qui représentaient 44,2 % du PIB en 20064. De ce champ sont exclues des cotisations sociales (même obligatoires) qui ne constituent pas une recette pour les administrations publiques (cotisations sociales dites volontaires, versés à d'autres organismes que les administrations publiques)5. Le Conseil des prélèvements obligatoires a souligné les limites de cette mesure dans un rapport de mars 20086. Les diverses formes d'imposition en France revêtent une grande diversité, ce qui rend plus complexe l'effort de définition et de catégorisation.

  1. Actualités correspondant à Fiscalité en france

    1. RFI ‎- il y a 11 heures
      La mesure provoque un tollé en France. Les épargnants vont voir leurs économies taxées à 15,5% dans un souci d'uniformisation des ...
  2. Imposition en France - Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Imposition_en_France
    L'imposition en France regroupe l'ensemble des impôts, taxes, redevances, contributions et cotisations sociales auxquels les administrations publiques ...
  3. Catégorie:Fiscalité en France - Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Catégorie:Fiscalité_en_France
    Le classement des pages dans les catégories sera perturbé pendant encore quelques jours. Ne vous inquiétez pas si vous constatez que le classement ...

10:33 Publié dans 21CenturyWebArchive, Articles, France | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu