Avertir le modérateur

22/02/2010

CSC,Apprentissage collaboratif,MyNewsCenter*,StefanV.Raducanu*,FranceWebNewsCenter*,

Bref historique

Si l'appellation « apprentissage collaboratif » connaît un fort engouement avec l'apparition des TIC, il convient de préciser qu'elle est largement antérieure au monde numérique. Les travaux de Piaget, qui sont plus liés à l'apprentissage coopératif (Baudrit, 2005), portaient déjà les germes de l'apprentissage collaboratif (Baudrit, 2007). Pour Baudrit, l'apprentissage collaboratif puise ses origines dans quatre domaines :

  • la psychologie européenne avec l'apport de Piaget : l'apprentissage collaboratif favorise le conflit socio-cognitif (CSC), nécessaire aux apprentissages, dans la mesure où les élèves sont autonomes et égaux dans la réalisation de leurs tâches. Piaget parlait cependant d'apprentissage coopératif, mais Baudrit l'associe davantage à l'apprentissage collaboratif ;
  • la psychologie américaine, dans les traces de Vygotski : les enfants apprennent de la rencontre avec leurs pairs ; les interactions favorisent les connaissances. Le rôle des pairs est mis en avant par Bruner, Cole, Rogoff ou Williams. Nous retrouvons ici le concept de Zone Proximale de Développement (ZPD) proposé par Vygotski.
  • le courant psychiatrique aux États-Unis : Sullivan (1953) fera le pont entre l'individu et le contexte social ;
  • la philosophie américaine, avec Dewey : philosophie personnelle axée sur le « lien entre les personnes, qui respecte ou met en évidence les habiletés de chacun ».

Il apparaît dans le livre de Baudrit (2007) qu'il existe plusieurs conceptions de l'apprentissage collaboratif (voir plus loin la difficulté de se mettre d'accord sur une définition). Les approches nord-américaine et européenne s'opposent. L'orientation européenne doit beaucoup à Piaget et favorise le CSC. Il s'agit de collaboration contradictoire, où l'accent est mis sur le processus cognitif. Ce n'est pas tant le résultat final qui importe que le raisonnement, le cheminement des élèves. L'autonomie des sujets est primordiale. À l'inverse, dans la conception nord-américaine, la résolution de la tâche est essentielle. Il s'agit de collaboration constructive. Le groupe est préalablement organisé, par l'enseignant ou le formateur, chacun ayant un rôle défini à remplir, alors que pour les Européens, le groupe est autonome et se construit « chemin faisant ».

Plutôt que d'opposer ces deux conceptions, Baudrit préfère les placer sur un même axe, sur un même continuum qui irait d'un modèle fonctionnaliste (nord-américain) à un modèle génétique (européen). L'enseignant peut ainsi mettre le curseur où il le veut sur cet axe. Dans tous les cas, l'activité est au cœur du dispositif.

Pour autant, l'apprentissage collaboratif ne va pas de soi, il ne se décrète pas. Certaines conditions sont nécessaires. Notamment le développement de savoir-faire qui permettent d'entrer dans ce type d'apprentissage. Nous ne pouvons pas décréter la mise en place de situations d'apprentissage collaboratif sans avoir pris le temps de s'approprier des techniques, des méthodologies.

Une autre source de difficulté est l'hétérogénéité des apprenants : si une certaine hétérogénéité est nécessaire pour stimuler le CSC, une trop grande hétérogénéité peut s'avérer contre-productive. Selon une étude mentionnée par Baudrit, si l'apprentissage collaboratif bénéficie aux élèves les plus faibles, il n'en va pas toujours de même pour les élèves les plus forts qui peuvent même régresser. « [...] l'apprentissage collaboratif n'a rien d'évident. Parfois, il se présente même comme une complication supplémentaire, une difficulté qui vient se greffer sur celles que chacun peut rencontrer individuellement face à un problème particulier. [...] Si la collaboration ne s'impose pas d'emblée, l'expérience de l'activité à plusieurs parait être de nature à faire évoluer les choses. Donc, face à une activité qui outrepasse quelque peu leurs possibilités, les enfants ont du mal à mettre la collaboration immédiatement à profit dans une perspective d'apprentissage » (Baudrit, 2007, p. 63).

Malgré ses atouts indéniables, notamment dans une perspective socio-constructiviste, l'apprentissage collaboratif n'est pas forcément la solution la mieux adaptée à tous les types d'apprentissage. Baudrit précise que cette forme de travail est plus utile pour les apprentissages non fondamentaux, qui se prêtent davantage au raisonnement et à la réflexion.

Définition difficile

Pour Vous et avec Vous !

FranceWeb, avec le n°1 mondial de la collaboration en lign….pdf

TOUT CE DONT VOUS AVEZ BESOIN POUR DONNER VIE A VOS IDEES

LIEU DE RENCONTRES D’INITIATIVES POSITIVES AU NIVEAU HUMAIN, ECONOMIQUE, CULTUREL, TECHNOLOGIQUE, D'ÉCHANGES, DE TÉMOIGNAGES, DE FORMATION ET VALIDATION DE PROJETS, RÉSEAU D’UNE MANIFESTATION DIFFÉRENTE, CONVIVIALE ET EFFICACE,

sch_info_01_full.png

Partagez vos informations dans les espaces de création collaborative et de diffusion e-GlobalNetWork

3poles.png

 

RESEAU DE PARTENAIRES PLURIDISCIPLINAIRES POUR OPTIMISER LES PERFORMANCES DES ENTREPRISES, ADMINISTRATIONS ET COLLECTIVITES EN FRANCE ET DANS LE MONDE

 

FranceWeb AssociationWorld News Center, FranceWeb, Forum e-Global, BusinessCenter, Bonheur, Famille d'Entreprises, FranceWeb Poissy, Web Collection, Web Gallery,

 

RECHERCHER – OBSERVER –METTRE EN LIEN – PRODUIRE – DIFFUSER

 

Produire de l’intelligence collective au bénéfice de l’économie sociale et de la vie associative et impulser les changements nécessaires par l’évolution de notre société.

 

Pour vous aider à réaliser vos projets et vos ambitions, nous mettons FRANCE WEB , à votre service

Presse Electronique Internationale

MyNewsCenter sur votre mobile,

ARROW8.GIF



IMAG0198.jpgIMAG0127.jpgIMAG0227.jpg

LE SAVIEZ-VOUS ?

Je vous propose NEWS CENTER

Idéal pour voyageurs et travailleurs nomades.

Un module de recherche global.
DECOUVRIR - DIFFUSER - PARTAGER

Que se passe t-il dans le monde?

News Center vous donne  les nouvelles du monde, mises à jour directement sur votre mobile.
Vous pouvez suivre les derniers événements politiques, les gros titres, et bien plus encore. Qui a le temps d'acheter et de lire un papier?

Complet et précise des nouvelles, News Center intègre les sites de News de la planète.

Son utilisation est universelle. Sa richesse comble chaque utilisateur.

LOCAL - REGIONALNATIONALINTERNATIONAL

Faisons connaissance.pdf

WEB PAGES, NEWSPAPERS, ARTS, ARTICLES, NEWSGROUPS, BLOGS, BRIEFING, BUSINESS, CULTURE, ECONOMIY, ENTREPRENEURS, EDUCATION, FINANCE, IDEAS, HEALTH,MARKETS, LEADERSHIP, LIFE,MULTIMEDIA, OPINION, SPORTS,TECHNOLOGY, TECH, WORLD, WHEATHER, POLITICS, PUBLIC DATABASES, MAILING LISTS AND MORE...

francewebeglobalgif2 (2).jpg

DSC00218.JPG

InternetNews.gif

 

 

3ARWD1.GIFDEMO NEWS CENTER@MyNewsCenter

Contact: Tel : +33(0)1 39 65 50 34

 

 

 

FRANCE WEB -  3 rue Blanche de Castille   78300-Poissy - France

Association déclarée le 12 Juillet 2002, N° 19562, loi 1901

N° SIREN : 495 112 500     Tel : 01 39 65 50 34   Mobile : 06 10 11 94 44

mailto : franceweb@gmail.com

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu